23 Mai 2013

Un lien de droit ténu, minimalement invoqué et documenté suffit pour justifier le maintien d’une action en garantie

Marie-Hélène
Beaudoin
McCarthy
Tétrault

La décision Option Consommateurs c. Meubles
Léon
, 2013 QCCS 2028, s’inscrit dans le cadre d’un recours collectif
intenté par des consommateurs à qui des frais de crédit ont été chargés, malgré
la publicité de Léon qui représentait essentiellement que ces consommateurs
n’auraient rien à payer à l’achat. Léon a exercé un recours en garantie contre
le fournisseur de crédit qui avait imposé des frais de renouvellement aux
consommateurs. Ce fournisseur de crédit a tenté d’obtenir le rejet de l’action
en garantie, prétendant qu’il n’y avait pas de lien de droit entre Léon et ce
dernier, puisque les conventions de crédit étaient intervenues directement avec
les consommateurs. La Cour supérieure a rejeté la requête en irrecevabilité.

L’honorable Marc-André Blanchard
applique le principe suivant :

« [29]        En effet, ce n’est que lorsqu’il
n’existe aucune preuve ou aucune chance de succès que le Tribunal
peut rejeter l’action dans le cadre d’une requête en irrecevabilité telle que
celle de l’espèce. »

Or, il ne ferme pas la porte à ce
que Léon puisse ultimement démontrer qu’il existait une sorte de relation
tripartite :

« [28]        Mais à cette étape, en l’absence de
toute autre preuve, il s’avèrerait téméraire pour le Tribunal de conclure qu’il
n’existe aucune chance de succès à l’action en garantie de Léon contre Citi,
puisqu’il existe une possibilité, qui apparaît ténue dans l’état actuel du dossier,
parce que minimalement invoquée et documentée, qu’il existe bel et bien une
telle promesse de porte-fort consentie par Citi à l’endroit de Léon. »

Le texte intégral de la décision est disponible ici.

 

Commentaires (0)

L’équipe du Blogue vous encourage à partager avec nous et nos lecteurs vos commentaires et impressions afin d’alimenter les discussions sur le Blogue. Par ailleurs, prenez note du fait qu’aucun commentaire ne sera publié avant d’avoir été approuvé par un modérateur et que l’équipe du Blogue se réserve l’entière discrétion de ne pas publier tout commentaire jugé inapproprié.

Laisser un commentaire

À lire aussi...