Bienvenue

Bienvenue sur le Blogue du CRL du Jeune Barreau de Montréal (JBM)! Ce blogue est dédié à la diffusion de contenu juridique pour tous les avocats du Québec et plus spécifiquement pour les membres du JBM. Le contenu est offert grâce à une communauté d'avocats bénévoles impliqués sur le Comité recherche et législation du JBM. Si vous désirez devenir auteur ou contribuer au succès de ce blogue, faites-nous part de votre intérêt.

vendredi 24 août 2018

Sélection SOQUIJ - Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS) c. M.C., 2018 QCCS 3365

PERSONNES : Les demandeurs sont autorisés, pour une durée de 60 jours, à soigner contre son gré une jeune femme de 20 ans qui souffre d'anorexie extrême ainsi que d'un trouble de la personnalité limite, qui refuse catégoriquement de s'alimenter et qui est à risque de décès; le plan de traitement inclut le gavage et l'administration de tranquillisants.






2018EXP-2247

Intitulé : Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS) c. M.C., 2018 QCCS 3365
Juridiction : Cour supérieure (C.S.), Québec, 200-17-028083-186
Décision de : Juge Lise Bergeron
Date : 19 juillet 2018
Références : SOQUIJ AZ-51517527, 2018EXP-2247 (11 pages)


Résumé
PERSONNES — droits de la personnalité — intégrité de la personne — soins médicaux — renouvellement de l'ordonnance — patiente âgée de 20 ans — anorexie — trouble de la personnalité limite — refus de traitement — inaptitude à consentir — alimentation — hydratation — gavage — problèmes cardiaques — risque de décès.
Demande en renouvellement d'une autorisation de soins. Accueillie.

Décision
À la veille de l'expiration d'une ordonnance les ayant autorisés, le 12 juillet 2018, à soigner d'urgence la défenderesse pour une période de 7 jours, les demandeurs réclament le renouvellement de cette autorisation de soins pour une durée de 60 jours. La défenderesse, âgée de 20 ans, souffre d'anorexie nerveuse extrême ainsi que d'un trouble de la personnalité limite grave qui l'a conduite, par le passé, à commettre des tentatives de suicide. Elle a été hospitalisée à plusieurs reprises depuis l'automne 2017 en raison de pertes de poids importantes et de complications cardiaques. Elle a été transférée aux soins intensifs le 18 juillet 2018 en raison d'une effusion liquide autour du coeur, mais elle refuse toujours de reconnaître sa condition et les risques de mort qui peuvent en découler. Elle est inapte à consentir aux soins proposés ou à les refuser. Pour la traiter, il est nécessaire de lui administrer des tranquillisants, car elle tente d'enlever le gavage et ses pensées anorexiques l'amènent à vouloir rester debout, étant convaincue que la position assise provoque la prise de poids. Les demandeurs sont donc autorisés à la soigner pour une durée de 60 jours.

Instance précédente : Juge Louis Dionne, C.S., Québec, 200-17-028083-186, 2018-07-12.

Le texte intégral de la décision est disponible ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'équipe du Blogue vous encourage à partager avec nous et nos lecteurs vos commentaires et impressions afin d'alimenter les discussions sur le Blogue. Par ailleurs, prenez note du fait qu'aucun commentaire ne sera publié avant d'avoir été approuvé par un modérateur et que l'équipe du Blogue se réserve l'entière discrétion de ne pas publier tout commentaire jugé inapproprié.