par
Rachel Rioux-Risi
Articles du même auteur
31 Oct 2018

Les Bâtisseurs du 120e – Entrevue avec Nicolas Plourde

Par Rachel Rioux-Risi

Par Rachel Rioux-Risi
Avocate et administratrice du JBM

Entrevue avec  

M. le bâtonnier Nicolas Plourde, Ad. E.

Le Jeune Barreau de Montréal (JBM) célèbre sa 120ème année d’existence.
Pour l’occasion, tout au long de l’année, les bénévoles du Comité Recherche et législation rencontreront les anciens présidents du JBM afin d’en
apprendre davantage sur le chemin qu’ils ont parcouru depuis la fin de
leur mandat. C’est également l’opportunité de recueillir les meilleurs
moments de leur passage au JBM.

L’implication au cœur de la profession

Le premier à s’être prêté au jeu est M. le bâtonnier Nicolas Plourde.

D’aussi loin qu’il se souvienne, M. le bâtonnier Plourde a toujours été une personne impliquée.

Dès
son baccalauréat en droit à l’Université de Montréal, il a été secrétaire général de la Fédération des
associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM) et même président de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ).

C’est alors tout naturellement qu’il s’est présenté à
l’élection pour devenir président du JBM, poste qu’il a occupé durant un an, de
1997 à 1998.

Il ne s’est d’ailleurs pas arrêté là. En 2009-2010 et en
2012-2013, il a été respectivement bâtonnier de Montréal et bâtonnier du
Québec.

Ensuite, fort de son expérience au sein de deux grands
cabinets montréalais, M. le bâtonnier Plourde s’est lancé à l’aventure et a fondé son propre
cabinet spécialisé en litige commercial, faillite et insolvabilité et droit
professionnel, avec son associée Me Marie-Claude Sarrazin, présidente de la SOQUIJ.

Pour lui, l’implication c’est essentiel! C’est une manière
de redonner à la profession juridique et de faire des rencontres
enrichissantes.

De son propre aveu, certains administrateurs côtoyés lors
de ses jeunes années sont encore ses amis! Selon lui, le réseau est une
ressource inestimable pour un avocat.

Lors de son mandat à titre de président, le JBM fêtait son
centenaire. Le slogan au cœur de son plan d’action était le suivant : 100
ans, bien de son temps !

Sa présidence est marquée par l’implantation de l’adhésion universel et de son avis,
cela a changé le visage du JBM pour le meilleur.

C’est ainsi que, depuis 1998, tous les avocats de moins de
dix (10) ans de pratique deviennent automatiquement membres du JBM.

En faisant cela, M. le bâtonnier Plourde désirait démocratiser
l’institution qu’est le JBM et s’assurer qu’il remplisse adéquatement ses
fonctions de représentation. Il souhaitait que le JBM rassemble les avocats de
tous les horizons et de toutes les pratiques. La diversité n’est-elle pas le
lieu de convergence des meilleures compétences?

Il en demeure que l’implantation du membership universel n’a pas été de tout repos pour M. le bâtonnier Plourde. Il
se souvient que plusieurs avocats s’y opposaient farouchement et qu’une assemblée
générale avait été le lieu de nombreux débats sur sa pertinence.

Analysant aujourd’hui le parcours du JBM depuis ce temps,
il salue le travail accompli et surtout, son évolution. Désormais, le JBM
embrasse son pouvoir politique et l’utilise à bon escient, et ce, dans le but
d’améliorer la vie des jeunes avocats et des justiciables, surtout.

Son conseil aux jeunes avocats se résume au mot
suivant : implication.
Tel qu’il l’explique, l’objectif est de diversifier
ses activités et de développer son réseau.

Il souligne que la pire erreur est de se consacrer
uniquement au travail. L’implication permet d’établir l’équilibre et surtout,
de rayonner.

Commentaires (0)

L’équipe du Blogue vous encourage à partager avec nous et nos lecteurs vos commentaires et impressions afin d’alimenter les discussions sur le Blogue. Par ailleurs, prenez note du fait qu’aucun commentaire ne sera publié avant d’avoir été approuvé par un modérateur et que l’équipe du Blogue se réserve l’entière discrétion de ne pas publier tout commentaire jugé inapproprié.

Laisser un commentaire