Les chauffeurs de taxi se mobilisent et obtiennent une autorisation pour intenter un recours collectif contre Uber

Par Alexia Blondin Avocate Dans l’affaire Jean-Paul c. Uber Technologies inc., 2017 QCCS 164,la Cour supérieure analyse la pertinence d’une action collective endommages-intérêt à l’encontre d’Uber Technologies inc., Uber B.V., Rasieroperations B.V. et Uber Canada inc. (ci-après, collectivement « Uber »). Contexte M. Jean-Paul (ci-après, « Demandeur»), propriétaire et chauffeur de taxi, allègue, entre autres, que lesservices offerts par Uber présentent une concurrence déloyale à l’industrie dutaxi dans plusieurs villes de la province de Québec. Le Demandeur sollicite la Cour supérieure en vue de l’autoriser àprésenter une action collective afin de faire reconnaître la perte de revenusainsi que la perte de la valeur des permis de propriétaires de taxi. Selon lui, les services offerts par Uber contreviendraient à la Loi concernant les services de transport partaxi, RLRQ, c. S-6.01 (ci-après, « Loi »). En outre, considérant que les chauffeurs d’Uber ne sont pas soumis aumême tarif fixé par règlement que… Lire la suite