Exclusions pour les fautes lourdes dans la distribution des produits et services financiers : du nouveau en matière d’assurance responsabilité

par Michael Garellek Gowling Lafleur Henderson S.E.N.C.R.L.,s.r.l. et Elisa Clavier Gowling Lafleur Henderson S.E.N.C.R.L.,s.r.l. Dans l’arrêt Les Souscripteurs duLloyd’s v. AlimentationDenis & Mario Guillemette, 2012 QCCA 1376, la Cour d’appel sous la plume de la juge Bich arejeté l’appel de Les Souscripteurs duLloyd’s (« Lloyd’s ») qui a été condamnée à indemniser lesvictimes d’une fraude financière pour les fautes de leur conseiller financierYves Tardif et de la firme Valeurs mobilières iForum inc. (« iForum »). En première instance,la Cour supérieure a conclu que Tardif n’a pas respecté la volonté de sesclients en omettant de diversifier leur portefeuille et en investissant dans destitres « de qualité douteuse ». En appel, la Courrejette l’argument de Lloyd’s que les clients avaient contribué aux pertes deleur portefeuille par leur négligence et retient l’argument qu’un client quin’a pas de connaissances en matière de placement s’en remet davantage à sonconseiller financier. L’honorable Juge Bich s’exprime ainsi : « [36]  Considérantla complexité du milieu… Lire la suite