Refus d’autoriser un recours collectif contre GM

ParMarie-Hélène BeaudoinMcCarthyTétrault Dans Labrecque c. General Motors of Canada Ltd., 2012 QCCS4746, la Cour supérieure a refusé d’autoriser une recours collectif intenté aunom des propriétaires et locataires de Saturn Vue (2002-2005) et Saturn Ion (2003-2004),concernant un problème de transmission. Cette affaire nous rappelle que « mêmesi le fardeau est particulièrement léger au stade de l’autorisation, lerequérant doit au moins répondre à un minimum et non arriver les mains vides ».   D’abord, le tribunal refuse de considérer certaines des allégationsformulées par la représentante, qui donnait son opinion sur lescaractéristiques de la transmission du véhicule, alors qu’elle n’était pashabilitée à le faire. À cet égard, le Tribunal retient que : « [48]   Elle réfère à des sourcesd’information sans les révéler, ce que le Tribunal considère comme de la purespéculation. » Bien qu’elle juge que le recours rencontre les critères de l’article1003 a) et c) C.p.c., l’honorable Marie Gaudreau conclut que tel n’est pas lecas des critères 1003… Lire la suite