What is the importance of Bhasin v Hrynew?

By Rizwan AhmadKhan Gondal. How many of you enter into a contract knowing that you will only breachit afterwards? If you do that, now it would be a violation of the good faithrequirement. Good faith did not use to be the law uniformly applied throughout thecommon law jurisdictions in Canada. Recently, however, the Supreme Court ofCanada through Bhasin v Hrynew, 2014SCC 71, has incorporated good faith into all contractual obligations throughoutthe Country. Why has the Supreme Court of Canada finally decided to act now? Please note that the Bhasin vHrynew decision has already been summarized on the Blogue du CRL in Frenchand can be read here. For our Englishreaders, however, my effort in this article is to provide a brief overview ofthe case and shed some light on the potential influence of international treatyobligations on the Supreme Court of Canada’sdecision to introduce the principle of good faith in all the common… Lire la suite

La Cour suprême du Canada confrontée à la question des immunités de juridiction des États

Par Fanny AlbrechtVéritable obstacle à la compétence internationale des tribunaux étatiques, les immunités de juridiction ont pour effet de faire échapper un État ou un de ses organes à la compétence des tribunaux d’un État étranger. Si certains estiment que le principe d’égalité souveraine des États semble justifier le rôle des immunités de juridiction des États, la lutte contre toute forme de violations des droits de l’homme telle que la torture, soulève, pour d’autres, la question de la limitation des immunités de juridiction. C’est dans ce contexte que la délicate problématique des immunités de juridiction des États a récemment fait l’objet, devant la Cour suprême du Canada, d’un examen tout particulier dans le cadre duquel six juges se sont notamment prononcés sur l’interprétation de la Loi sur l’immunité des États (L.R.C. (1985), ch. S-18). L’affaire Kazemi (Succession) c. République islamique d’Iran, 2014 CSC 62, a donné lieu à une décision… Lire la suite