Démystifier la Cour d’appel : une entrevue avec la juge en chef du Québec de 2011 à 2020, Nicole Duval Hesler

Le 19 novembre dernier, le Blogue du CRL a eu l’occasion unique de s’entretenir avec la juge en chef de la Cour d’appel du Québec sortante et maintenant Me Nicole Duval Hesler. Pandémie oblige, c’est de manière virtuelle que la rencontre s’est tenue. Me Duval Hesler, qui cumule cinq décennies dans la profession juridique, nous a offert un échange chaleureux et riche en droit. Parlez-nous de l’institution de la Cour d’appel du Québec, le plus haut tribunal de la province. Pouvez-vous nous en faire le portrait global ? La Cour d’appel du Québec est la cour d’appel la plus occupée du pays. Alors que les autres provinces et territoires appliquent tous la même common law, notre cour d’appel est la seule à générer l’interprétation du droit en matière civile. La haute densité de population contribue également au grand nombre de causes entendues. Pour s’acquitter de sa tâche, l’institution est composée… Lire la suite

Entrevue avec l’honorable Pierre E. Audet, juge de la Cour du Québec

Par Rachel Rioux-Risi Avocate J’ai réalisé une entrevue auprès d’un homme au parcoursdiversifié et hors du commun.Monsieur Pierre E. Audet, juge à la Cour du Québecdepuis plus de 15 ans, possède une vaste expérience au sein de l’administrationjudiciaire et au sein du système judiciaire. Généreux, il a partagé avec nous quelques conseils etil a profité de l’occasion pour remercier les membres du Jeune Barreau de Montréal de s’impliquer à rendre meilleur le système de justice. Lorsque vous étiez jeune avocat, votreambition était-elle celle de devenir juge? Il s’agissait d’un rêve inaccessible. Cependant, après un court passage dans un cabinet privéde Québec, j’ai occupé un poste d’officier de justice au Palais de justice deQuébec. À titre de greffier spécial, j’ai été appelé à entendre des causes et àrendre des décisions. C’est à ce moment que mon intérêt d’être membre de lamagistrature s’est développé. Cependant, je crois qu’il y a une préparationpersonnelle… Lire la suite

La fin d’un règne – Entrevue avec madame Élizabeth Corte, juge en chef de la Cour du Québec de 2009 à 2016

Par Cynthia Brunet  Langlois avocats, S.E.N.C.R.L Bien peu de gens ayant cette stature réussissent à mettre leur interlocuteur à l’aise dès les premières minutes d’une conversation. Et pourtant, lorsque je me suis assise pour cette entrevue, la juge en chef s’est livrée avec générosité, ponctuant notre échange de son rire communicateur. portrait d’une femme inspirante et engagée que l’on veut dans le paysage juridique encore longtemps.  UN PARCOURS EN LIGNE DROITE Difficile d’imaginer que la jeune Élizabeth Corte ne se prédestinait pas à une carrière d’avocate lorsqu’on s’attarde au chemin parcouru. Voulant travailler dans le secteur des communications, du travail social ou de l’enseignement à une époque où les cours de communication étaient plutôt inexistants, la jeune Élizabeth décide d’emprunter la voie du droit à l’Université de Montréal, pensant se diriger ailleurs une fois son diplôme en poche. Elle décide tout de même de faire son Barreau, « au cas… Lire la suite

Entrevue avec l’honorable Dominique Vézina, juge de la Cour du Québec

Par Rachel Rioux-Risi Issue d’une famille ayant œuvré dans le domaine des assurances, la juge Vézina s’est naturellement orientée vers le droit civil et les litiges impliquant les compagnies d’assurance, incluant de la responsabilité professionnelle. Elle a cumulé une expertise au sein de grands et moyens cabinets. Nommée juge en janvier 2014, elle siège, depuis, à la Cour du Québec. Femme passionnée de sa profession, elle prodiguera et partagera dans cette entrevue quelques conseils et astuces. Au début de votre carrière comme avocate, aviez-vous planifié de devenir juge? Mon ambition n’a jamais été celle d’être juge.  J’ai aimé ma profession et je l’aime toujours. Je me suis toujours impliquée. Les astres se sont alignés et mon dossier a été retenu lors du processus de nomination des juges. Toutefois, considérant que le processus est tellement aléatoire et qu’il y a de très bons candidats, je n’ai jamais géré ma carrière dans ce… Lire la suite

« Conseils et astuces de la magistrature » Entrevue avec L’honorable Martin Castonguay

Par Rachel Rioux-Risi Admis au Barreau en 1976, L’honorable Martin Castonguay s’est spécialisé en droit bancaire. Il s’est également taillé une place comme avocat auprès des assureurs des sociétés aériennes.  Notons que l’aviation est une passion du juge Castonguay.  Avant de faire carrière en droit, il a été pilote professionnel.  Juge à la Cour supérieure depuis 2007, outre son affectation actuelle à titre de coordonnateur de la chambre commerciale, il a eu l’occasion de siéger à la chambre civile et criminelle. Expérimenté comme avocat et comme juge,  il m’a partagé, lors de notre entretien,  quelques conseils et astuces. Lorsque vous étiez jeune avocat, aviez-vous l’ambition de devenir juge?  Mon ambition a toujours été de devenir juge. Pour moi, cela représentait l’aboutissement d’une carrière.  La pratique du  droit m’a tellement comblé que j’ai eu le désir, comme juge, de redonner au droit, au système judiciaire et surtout, aux justiciables. Quelles sont… Lire la suite

« Trucs et astuces de la magistrature » : entrevue avec l’honorable Michel A. Pinsonnault, j.c.s.

par Léa MaaloufLavery   Admis auBarreau en 1975, l’honorable Michel A. Pinsonnault a amorcé sa pratique au seindu cabinet McMaster Meighen (1975-1997). Par la suite, il s’est jointsuccessivement à Hudon Gendron Harris Thomas (1997-1998), Pinsonnault TorralboHudon (1998-2001) et Fasken Martineau DuMoulin (2001-2003). Pendant sacarrière, ses principaux domaines de pratique étaient le droit commercial, ledroit bancaire, le droit administratif, le droit constitutionnel, ainsi que lafaillite et l’insolvabilité. Nommé à la Courdu Québec en janvier 2003, le juge Pinsonnault était membre de la Divisionadministrative et d’appel de la Cour du Québec à compter de 2007 ainsi que le jugecoordonnateur adjoint de la Chambre civile de Montréal de 2012 à décembre 2013,alors qu’il  a été nommé à la Coursupérieure du Québec. 1.      Quels sont les traits essentiels d’un bon acte de procédure? La clarté, laconcision, mais surtout l’avocat doit se limiter aux allégations de fait qu’ilpourra réellement prouver. Trop de fois voit-on des procédures… Lire la suite