Une lésion psychologique subie par une chauffeuse se rendant à sa relève en autobus n’est pas une lésion professionnelle

Par Valérie Lafond Dunton Rainville s.e.n.c.r.l. C’est la conclusion à laquelle en est venue la Commission des lésions professionnelles (« CLP ») dans la décision Drapeau et Société de transport de Montréal (2012 QCCLP 5054). En effet, une travailleuse, chauffeuse d’autobus, a pris l’autobus pour se rendre à son point de relève, entre deux périodes de travail. Durant ce trajet, elle a été témoin d’une agression d’un usager à l’égard d’un autre. Suite à cette agression, la travailleuse a été incapable de reprendre son travail et a souffert de stress post-traumatique. La travailleuse demande donc à la CLP de reconnaître qu’elle a subi une lésion professionnelle en raison de cette agression et qu’elle a droit aux prestations prévues par la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (L.R.Q., c. A-3.001, « LATMP »). À cet égard, la travailleuse prétend notamment que sa lésion s’est produite « à l’occasion du travail ».  Il importe de… Lire la suite