Un perroquet victime de vices cachés

Par Robert Di Niro Un perroquet estdécédé seulement trois mois après avoir été acquis par ses nouveaux propriétaires.Ces derniers ont intenté,  comme établi dansla décision Campagna c. Animalerie Dyno inc. 2014 QCCQ 8149, unrecours en résolution de la vente et en remboursement de la somme débourséeparce qu’ils allèguent que leur perroquet était atteint d’un vice caché. Ladéfenderesse prétend que le décès résulte plutôt d’un choc ou d’un coup porté àl’oiseau. Le malheureuxperroquet, de type Eclectus, serait né le 12 janvier 2012, soit six mois avantd’être acquis par les demandeurs le 27 juillet 2012. Chaque jour, pendant unesemaine avant l’achat, la demanderesse se rend chez la défenderesse pour voirl’oiseau. Elle le manipule en présence de la conseillère aviaire et témoignequ’il se promène de cage en cage. Elle pose plusieurs questions à laconseillère au sujet de l’oiseau lors de ces visites. Lors de la vente, undocument est remis aux demandeurs contenant des… Lire la suite