par
Rachel Rioux-Risi
Articles du même auteur
13 Nov 2018

Les Bâtisseurs du 120e – Entrevue avec Chantal Chatelain

Par Rachel Rioux-Risi

Par Rachel Rioux-Risi

Avocate et administratrice du JBM

 Entrevue avec l’honorable Chantal Chatelain 








 

Le Jeune Barreau de
Montréal (JBM) célèbre sa 120ème année d’existence. Pour l’occasion, tout au
long de l’année, les bénévoles du Comité Recherche et législation rencontreront
les anciens présidents du JBM afin d’en apprendre davantage sur le chemin
qu’ils ont parcouru depuis la fin de leur mandat. C’est également l’opportunité
de recueillir les meilleurs moments de leur passage au JBM.
Pour le deuxième article
de la série, le JBM a rencontré la juge Chantal Chatelain de la Cour
supérieure. 

Mme la juge Chantal
Chatelain a été présidente du JBM lors du mandat 2000-2001. 

Durant son baccalauréat
en droit à l’Université de Montréal, elle s’est impliquée auprès de la Fédération
des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM), avec M. le bâtonnier Nicolas Plourde
d’ailleurs, dont vous pouvez lire l’entrevue ici. Par ailleurs, la juge Chatelain a été
vice-présidente de l’Association en droit de l’Université de Montréal (AED)
avec le juge Benoit Moore, son collègue à la Cour supérieure.

Après son admission au Barreau
en 1993, elle a débuté sa pratique chez O’Reilly & Associés, un cabinet
spécialisé en droit autochtone.

Ce passage dans ce
cabinet lui a permis de plaider des dossiers d’envergure devant différents
tribunaux et ce, très tôt dans sa carrière. Elle explique qu’elle a ainsi
appris à développer une meilleure vue d’ensemble d’un dossier afin d’en
comprendre tous les volets et enjeux, notamment sur le plan juridique,
politique, économique et social. Selon elle, l’objectif de cet exercice
est d’offrir aux clients des solutions d’ensemble, et non à la pièce. 

En 1997,
elle a rejoint les rangs du cabinet Langlois. Immédiatement, Me
Raynold Langlois l’a prise sous son aile. C’est avec des étoiles dans les yeux
qu’elle parle de celui qui a été son mentor. S’agissant d’un homme humble,
rigoureux et doté d’une grande acuité intellectuelle, elle souligne le grand
impact qu’il a eu sur sa carrière. 

C’est l’une
de ses amies, Me Ariane Charbonneau, présentement directrice
générale d’Éducaloi et elle-même ancienne présidente du JBM, qui l’a invitée à
s’impliquer auprès du Jeune Barreau de Montréal. 

Aimant être au cœur de
l’action et ne refusant jamais un défi, il n’est pas difficile de croire que la
juge Chatelain a tout de suite sauté à pieds joints dans l’aventure.

C’est ce désir de
s’impliquer et de comprendre le fonctionnement des choses qui l’a animé tout au
long de ses divers mandats au sein du JBM, à titre d’administratrice,
vice-présidente, présidente et présidente sortante. 

En tout, elle s’est
dévouée pendant cinq années au JBM. Ces années d’implication lui ont permis de
bâtir un réseau relationnel formé de personnes qui ont désormais une grande
influence dans le domaine juridique. Cette expérience lui a également donné l’opportunité
de côtoyer des juges et des avocats d’expérience.

Lors de sa présidence,
son but était de consolider, maintenir et renforcer les acquis des dernières
années. 

L’un des
accomplissements de sa présidence a été l’instauration du Bébé-bonus au
sein du Barreau de Montréal. Il s’agit d’un programme d’aide financière
permettant à un nouveau parent prenant un congé parental d’obtenir un bonus qui
correspond à la moitié de la cotisation annuelle versée à la section de
Montréal. 

Ce programme était déjà
présent au Barreau du Québec, mais pas à la section de Montréal.

La juge Chatelain a
terminé sa carrière d’avocate chez Langlois, à titre d’associée directrice du
bureau de Montréal. Elle explique que ses diverses implications, que ce soit au
JBM ou au sein de divers conseils d’administration, l’ont grandement préparée à
ce mandat.

En effet,
ces expériences lui ont permis notamment d’apprendre à gérer un budget, à
comprendre des états financiers, à préparer des rencontres de conseil
d’administration et à coordonner le travail des employés. Selon elle, il s’agit
d’une bonne école pour apprendre à être gestionnaire.

 

Son conseil aux jeunes
avocats se résume à une chose : être intègre.
  La réputation se bâtit un
peu chaque jour, mais elle peut s’effriter en un tour de main. La confiance que
les gens vous portent est un atout inestimable.

Pour se préparer à la
rencontre, la juge Chatelain a relu le rapport annuel qu’elle avait préparé
lors de son mandat en 2001-2002 et un passage l’a fait sourire. Le JBM était
très fier d’annoncer un nouveau moyen de communication avec les membres… un
service d’envoi massif par télécopieur!

Commentaires (0)

L’équipe du Blogue vous encourage à partager avec nous et nos lecteurs vos commentaires et impressions afin d’alimenter les discussions sur le Blogue. Par ailleurs, prenez note du fait qu’aucun commentaire ne sera publié avant d’avoir été approuvé par un modérateur et que l’équipe du Blogue se réserve l’entière discrétion de ne pas publier tout commentaire jugé inapproprié.

Laisser un commentaire