Magistrature et intelligence artificielle : demain, qui jugera qui?

Annick Poitras, étudiante en droit, Université McGill Katarina Daniels, avocate, bibliothécaire de liaison à la bibliothèque de droit Nahum Gelber, Université McGill Alors que de plus en plus d’outils de recherche et d’analyse juridiques sont propulsés par l’intelligence artificielle, de nombreux juristes et chercheurs réfléchissent à l’avenir de la profession d’avocat. Mais jusqu’à présent, peu semblent s’intéresser aux répercussions de l’introduction de ces outils sur la magistrature, sur qui reposent l’équité et la justice. Et pourtant, il y a matière à se questionner. D’abord, ces outils de recherche, dont la puissance et la précision sont jusqu’à ce jour inégalées, servent-ils autant aux juges qu’aux avocats et parajuristes? Lorsqu’on navigue sur les sites des compagnies offrant de tels outils intelligents, par exemple Casetext, Blue J Legal, Knomos ou Ross Intelligence, les juges ne figurent pas explicitement dans les publics cibles, qui sont plutôt généralement les cabinets d’avocats, les juristes solos, les… Lire la suite

Intelligence artificielle et Justice canadienne, une conjonction bénéfique?

Par Soleïca Monnier, Étudiante,Université de Montréal& Erwan Jonchères, Avocat en droit destechnologies chez Laboratoire de cyberjustice  [L’IA] est carrément un changement decivilisation. On peut comparer ça à de grands bonds technologiques, commel’invention de l’imprimerie ou de l’agriculture, qui ont donné lieu à uneexplosion de connaissances et ont profondément changé la relation entre leshumains. [1]   L’intelligence artificielle (IA) est une technologique informatiquecomplexe dont seuls certains professionnels saisissent les tenants etaboutissants. Grâce à différents pôles de recherches à l’instar du MILA et d’IVADO, Montréal en est devenue une ville précurseur.Nous vous proposons donc de vous familiariser avec les enjeux posés par lesinteractions grandissantes entre l’IA et la justice au Canada et, plusexactement, sur le potentiel et les défis que ces dernières portent pour lesinstitutions.   I.             Réaliser le potentiel des systèmes experts Des modèles sophistiqués, lorsque nourris par des mégadonnées (big data)[2]et alimentés par une puissance de calcul considérable via l’infonuagique (cloud computing)[3],parviennent désormais… Lire la suite