Quand l’exploitation de travailleurs agricoles étrangers temporaires se transforme en harcèlement psychologique

M. Thibault Declercq, stagiaire en droit    Me Grégoire Deniger  Dans uneaffaire récente (Prado Paredesc.Entreprise de placement Les Progrès inc., 2019 QCTAT 4593), leTribunal administratif du travail a reconnu que des travailleurs étrangerstemporaires avaient été victimes de harcèlement psychologique de par leurs conditionsde travail considérées abusives. Contexte Le 18 octobre 2019, le Tribunaladministratif du travail a rendu un jugement qui d’une part, déclare destravailleurs étrangers temporaires (« les Demandeurs ») victimes deharcèlement psychologique et d’autre part, déclare qu’Entreprise deplacement Les Progrès inc. (« la Défenderesse ou l’employeur »)a fait défaut de respecter ses obligations prévues à l’article 81.19 de la Loisur les normes du travail (ci-après la Loi ou LNT). Dans cette affaire, destravailleurs étrangers temporaires d’origine guatémaltèque bénéficient d’unpermis de travail fermé qui ne leur autorise pas, par définition, à changerd’employeur (par. 1). Profitant de leur vulnérabilité et de leur méconnaissancelinguistique et législative (par. 3), la Défenderesse les convainc… Lire la suite