Majeur inapte et consentement aux soins : un refus catégorique est-il nécessaire?

Par Rachel Rioux-RisiAvocate Dans l’affaire CentreHospitalier de l’Université de Montréal et Docteur Didier Jutras-Aswad c. M.S. et Curateur public, 2016 QCCS 3161,un médecin et un centre hospitalier souhaitent être autorisés à donner dessoins pendant une période de trois (3) années à M.S., la défenderesse. Est-ilopportun de rendre une telle ordonnance ? Faits La défenderesse est une femme de 26 ans, sans emploi etsans domicile fixe. Elle est sur l’aide sociale. Depuis son adolescence, elle areçu de nombreux diagnostics qui l’affectent au quotidien, notamment, unedéficience intellectuelle et des troubles d’apprentissage. Elle a également desproblèmes de toxicomanie. La défenderesse, au début de l’âge adulte, devientitinérante. Elle se prostitue pour obtenir de l’argent et de la drogue. Elle aété victime à plusieurs reprises de viol et d’abus. Depuis 2012, elle est suivie par le psychiatre DidierJutras-Aswad. En mai 2013, la Cour supérieure a autorisé le CHUM à administrerà la défenderesse des médicaments antipsychotiques,… Lire la suite