par
Me Marie-Hélène Beaudoin
Articles du même auteur
07 Fév 2012

Nul n’est censé ignorer la loi, ni la passer sous silence

Par Me Marie-Hélène Beaudoin, avocate

par Marie-Hélène Beaudoin
Woods s.e.n.c.r.l.

Cet après-midi, concision s’impose :
« il n’y a rien qui empêche un tribunal inférieur de se référer à des
articles pertinents d’une loi ou à de la jurisprudence qui n’a pas été plaidée
par les parties
 ». C’est ce que nous rappelait la Cour supérieure dans Plante c. Commission des relations du travail (2012 QCCS 243), affaire de
congédiement injustifié portée en révision judiciaire.

Outre cet énoncé utile formulé en
réponse à un argument avancé au soutien de la demande de révision judiciaire,
cette décision constitue un exemple intéressant d’application de la notion de
« cause juste et suffisante » en présence d’abus de confiance et de
manque d’honnêteté. La salariée avait ici caché à son employeur qu’elle
exerçait des activités d’agente d’immeuble sur ses heures de travail, en
utilisant par surcroît le véhicule de compagnie qui ne devait servir à aucune
autre fin commerciale que celle de l’employeur. La Commission des relations du
travail et la Cour supérieure ont confirmé, selon leurs normes de contrôle
respectives, que la fin d’emploi immédiate était justifiée.

Le texte intégral du jugement est disponible ici: http://bit.ly/yTKXkM

Référence neutre: [2012] CRL 54

Commentaires (0)

L’équipe du Blogue vous encourage à partager avec nous et nos lecteurs vos commentaires et impressions afin d’alimenter les discussions sur le Blogue. Par ailleurs, prenez note du fait qu’aucun commentaire ne sera publié avant d’avoir été approuvé par un modérateur et que l’équipe du Blogue se réserve l’entière discrétion de ne pas publier tout commentaire jugé inapproprié.

Laisser un commentaire

À lire aussi...